I got it!We use cookies to customize content and advertising, to provide social media features, and to analyze traffic to our site. We also share information about your use of our site with our trusted social media, advertising and analytics partners. Read more.

Jean-Louis Aubert Lyrics
"Les Lépidoptères"

/ 5
0 reviewers
Do you like this song?
(click stars to rate)
save!

my lyricsbox
Les lépidoptères, les coléoptères
Tu peux les laisser voler, eux, ça craint pas.
Les chiens, les chats, tu peux les faire rentrer.
Tu peux les caresser, eux, ils aiment ça.
Les lions, les panthères sont malheureux loin de leur terre.
Tu devrais les plaindre, c'est la misère.

C'est des vautours dont il faut te méfier.
Ils te tournent autour et sont sans pitié.
Ils sont comme nous, ils nous ressemblent trop.
Ils regardent ton goûter, veulent te le bouffer.
Ils se posent sur ton épaule, ils se poussent de l'épaule
Et ils se traînent à tes pieds, il faut te méfier, ça craint.

Les femmes hippocampes, les anguilles filantes
Sont impressionnantes mais elles, ça craint pas.
Les petits lapins nains et les souris galantes
Même les tortues géantes, elles sont pas méchantes.

C'est des vautours dont il faut te méfier.
Ils sont dégueulasses dans leur propre mélasse.
Ils puent du bec et mangent de l'avarié.
Ils ont l'avarice jusqu'au fond du gosier.
Ils s'engueulent sur leur arbre et se taisent quand tu passes.
Ils guettent ton dos tourné pour tout te piquer.
Ils sont pas dans leur assiette mais ils sont dans la tienne.
Ils sont pires que des hyènes, ils te guettent, ça craint.

Ils avaient des têtes d'anges et c'est peut être la seule morale
Car du monde animal, c'est eux qui sont la fange.
Ils auraient pu être chouette, ils auraient pu être grand-duc
Et au fond, s'ils sont rien d'autre que des petits trouduc.
Alors si tu les croises, passe ton chemin.
Laisse-les s'occuper du menu fretin.
Alors si tu les croises, passe-moi le vin.
Passe-moi le pain, évite qu'ils s'assoient à notre table
Et protège tes copains parce que ça craint, ça craint.
This song is from the album "Roc Éclair".