I got it!We use cookies to customize content and advertising, to provide social media features, and to analyze traffic to our site. We also share information about your use of our site with our trusted social media, advertising and analytics partners. Read more.

Davodka Lyrics
"Mise à flow"

/ 5
0 reviewers
Do you like this song?
(click stars to rate)
save!

my lyricsbox
[Couplet 1 : Davodka]
Tu reconnais l'impact du keumé qui pose
Qui parle d'une vie de chien ça sans donner la patte
Tu te prends pour un crack donc v'la l'ecchymose
Je t'envoie vers les cieux car j'ai rodé la cave
Très loin de la magie de Disney
Tous les flics te cuisinent parce que là t'es fait comme un rat
Ça sonne comme un viol auditif
Autant dire que je viens de rentrer dans l'arène comme un roi
La vie est un combat quand on débite y'a pas de coup bas
C'est un complot tu l'as compris juste un couplet et le coup part
Alors crois pas que les dégats se minimisent
On élimine c'est DVK qui pose en tête pour mieux repousser ses limites
Passons à l'attaque arrêtons de bavarder
C'est salaud quand les poulets se feront canarder
Sa carasse a lâché, travail à la chaîne, j'ai pas la santé, trinquez à la mienne
Les flics te ramassent à force de faire le dur
Le fric te nargue c'est le nerf de la guerre
Moi je m'en fous de la caillasse
J'ai tellement fait le mur que je reste de marbre quand on me jette la pierre
Je défonce les barrages même en manquant d'air pur
On se cache dans le nord coincé dans ma tanière
Ça travaille mes méninges le regard vers la lune
Et ma rage se dévoile pour hisser ma bannière
Je prends une bouffée d'air tout est dead
Je roule des pers' te casse la bouche et tout déferle
Tu veux du bête de son, on débarque dans l'heure
Et si tu crois qu'on tourne en rond c'est que t'as eu le compas dans l'œil
Écoute cette douce mélodie qui résonne
C'est le récit d'une cigale parmis les cafards
J'admire ma ville et puis je me questionne comme ce gosse qui est à peine sorti du placard
J'ai peur que mon heure sonne alors j'utilise ma feuille comme recueil
Approche ton oreille et t'entendras le vent qui souffle de mon porte-feuille
Elle marque une page cette drôle d'époque
Et j'ai tellement la rage que mon son te dévore
Ouais je suis dans les parages et ça décore les stores
Je décrasse les oreilles tout comme destop
Il faut que l'on crame le corps des porcs
Sur le beat on s'exclame on défonce les portes
Soit tu fonces dans le tas et t'ignores les stops
Ou tu passes à la trappe tout comme Money Drop
On passe à l'attaque là tu te manges cette frappe
Tu digères la claque car je marche aux rabbats
Et les flics me traquent quand je flaire l'arnaque
J'ai toujours eu le trac pour le sort de mes proches
On me dit mais Davodka dans combien de temps vas-tu percer
Là n'est pas la question donc je me lance comme le RC
Pour faire de l'argent combien de sang vas-tu verser
Moi j'avance pas comme un mouton face à l'étoile du berger
Je suis un satellite autour d'une 'teille ma vie gravite
Le jaune et le rouge font un carton
Les siffler ça reste mon libre arbitre
C'est l'heure de la mise au poing
Tu goûteras mes phalanges tant que tu baves
Ici si tu veux de l'air pur t'as qu'un pot d'échappement comme tuba
Ici t'as pas d'ami tu te manges des patates la nuit
Quand les tapins tapinent loins du soleil de point-à-pitres
Parce que le vice qui mène au mal, écoute la zik d'un mélomane
On aplatit ta tête ovale quand toute ta clique a l'air au max
Le doigt sur la détente, c'est tentant c'est entêtant
On sort des teils' le son t'étonne, sans tes thunes, sans tes dents
C'est l'attentat qu'a retenti tant attendu qui met des tartes
Ça t'étonnes tout est à terre, ça détonne tu détales
Au total on met des taules à ces têtards en tête d'affiche
En tête à tête on te termine
Dans cet état on te tétanise on t'atomise
Si t'es tenté j'ai la patate qui t'enterre c'est Davodka
Du tout au tout en un couplet qui plie ton thème

[Couplet 2 : Cenza]
J'arrache le beat, attrape le titre, rafale les flics c'est ma tournée
Avales ma rime attache le shit pour passer la douane à fond dans la journée
La rapidité sur une instru ___?
Je le rap je ne m'enfume pas de la trappe

Même si sans tu rentres dans la puissance écroulée
Ma rime éclabousse à chaque fois que j'la frappe
Sur le beat il m'est très rare, quand je prends le micro
Là c'est pour le faire et sans me freiner de laisser brûler dans la fumée
De la sellée dans les CDs obsédés dédaigneux de ma 'sique de fêlé ah!
Quand je pète le beat t'as l'habitude depuis le béton brah!
Ni le béton ni le maton* ne m'empêchent de balader tous ceux qui viennent raffaler dans mes chansons
Chasse les bastos et prends le matos
Voici la mitraillette, tu aimes pour les bastos
Tiens voilà ta dose, tu veux pas défoncer la vie
Attends bien d'avoir filé, c'est comme ça qu'j'pose
Des mots, démodés, cernent mon vocabulaire
J'crois qu'même Montreuil n'est pas dans le dictionnaire
??? d'un visionnaire et téma-le dans l'quai ouvert
Et tu veux commencer à corriger avec un stylo vert
Balader la mélodie, bien laver la maladie
L'Uzine est mon frère qui m'a éjecté jusqu'au Paradis
Nan, je ne sais pas duper mon inspiration ;
L'art et la manière de maîtriser la respiration
Fallait pas chercher les maîtres en la matière Ou de mentir
Ne fais pas le rare malautrus d'une mère
A part me sentir bien la chienne au fond m'émerveille bien
J'suis d'plus en plus ressemblant
T'es vert, c'est la merde, c'est la guerre
T'es pas vert, sur les p'tites, tu fais d'mit'
Tu décris l'épilepsie ???????????????????
Sur les mini buildings
Chaque fois qu'j'charcute sur l'instru d'instrumental
Même manipulé au minimum même sans les menottes à Montreuil
Ils ont minimisé le minimum ????? même moi ????? mélomane
On attrape, comme ceux du moral
D'la rapidité quand je mets l'instant instrumental
Ecoute la langue épileptique,je fais défiler le beat
Et puis débite, appelle le beat, t'as à palabrer, t'as pas la vie
Tu cries donc géronimo avant de sauter dans la foule
Défoule à fond et fais le fou, défie l'effet je fous le feu
Même au moment ??? du temps d'attente en soirée
Pourtant tu vas dedans et tout est dit
Pas là pour perdre des ni,Bleh!